Climate Change and Gender in Canada: A Review

This research brief examines the literature on gender and climate change in Canada published since 2000, focusing on four key areas of research: food security in the North, human health, climate change attitudes and behaviors, and climate change-related employment and governance. The evidence regarding gender and food insecurity in the North is complex, but the research is clear that climate change serves as a stressor on gendered livelihood activities for both women and men in this region. Regarding climate change and health, much of the available evidence suggests that men are likely to be more vulnerable to the effects of climate change in Canada, including heat stress and infectious disease, although a growing literature on adverse pregnancy outcomes associated with natural disasters suggests that women will face unique health impacts as well. Concerning environmental attitudes and behaviors, Canadian women are generally more likely than men to perceive climate change and other environmental hazards as a threat, and are more willing to support policies to address them. However, men are more likely to undertake certain activities (such as bicycle riding) that can facilitate climate change mitigation. Although the evidence is limited, current studies are consistent that there is a gender imbalance in environmental policy and employment in Canada, with these activities predominately undertaken by men. While there has been a great deal of gender and climate change-related research published since the turn of the millennium, important knowledge gaps remain, particularly regarding the gendered effects of climate adaptation and mitigation policies, the gendered effects of natural disasters, and gender in environmental policy-making and employment.

Analyse: genre et changement climatiqueau Canada

Cette étude conduitconduit une analyse biographique des études portant sur le genre et le changement climatique au Canada publiées depuis 2000. Elle examine notamment la littérature axée sur quatre domaines de recherche centraux : la sécurité alimentaire dans le Nord, la santé humaine, les attitudes et comportements face au changement climatique ainsi que les thématiques de l’emploi et de gouvernance liés au changement climatique. Les données liées au au genreet l’insécurité alimentaire dans le Nord sont complexes, mais les étudesmontrent clairement que le changement climatique est un facteur de pression sur les activités genrées génératrices de revenus, pour les femmes comme pour les hommes dans cette région.

Concernant le changement climatique et la santé, une grande partie des données disponibles suggèrent que les hommes sont susceptibles d’être plus vulnérables aux effets du changement climatique au Canada, y compris au stress thermique et aux maladies infectieuses, bien qu’une littérature de plus en plus abondante au sujet des répercussions néfastes des désastres naturels sur les grossesses suggère que les femmes devront aussi faire face à des impacts spécifiques sur leur santé. En ce qui concerne les attitudes et les comportements environnementaux, les Canadiennes sont généralement plus susceptibles que leurs homologues masculins de percevoir le changement climatique et les autres aléas environnementaux comme une menace, et sont plus disposées à soutenir les politiques visant à y remédier. Cependant, les hommes seraient plus aptes à entreprendre certaines activités (comme la bicyclette) qui peuvent contribuer à l’atténuation du changement climatique. Même si les données sont limitées, les études actuelles sont unanimes sur le fait qu’il existe un déséquilibre entre les genres en matière de politiques et d’emploi dans le domaine de l’environnement au Canada, ces activités étant principalement conduites par des hommes. Bien que de nombreuses études sur le genre et le changement climatique aient été publiées depuis le début du millénaire, d’importantes lacunes subsistent, notamment en ce qui concerne les effets sexospécifiques des politiques d’adaptation et d’atténuation climatiques, les effets sexospécifiques des catastrophes naturelles et l’intégration la notion de genre dans l’élaboration de politiques environnementales et d’emploi.

 

join the movement

Women and girls around the world are demanding and creating systemic change and a sustainable future for all. We need collective power to attain a just future – we need you.

X